Un peu de mon histoire…

A la rencontre d’un habitant de Béganne

Ce texte est paru initialement dans le bulletin municipal de Béganne « Le P’tit Bégaon », en janvier 2016.

Pour débuter cette nouvelle année, le P’tit Bégaon n’a pas manqué de faire une nouvelle rencontre, en la personne de Thierry Brulavoine. Arrivé avec sa compagne au courant de l’année 2014, ce nouveau citoyen de notre commune a un parcours des plus riches. Initialement orienté vers la recherche en biochimie, Thierry n’a jamais hésité à réaliser tous les métiers qui se sont présentés devant lui : taxi, rippeur, animateur sportif, etc.

Ce philanthrope professionnel originaire des Deux-Sèvres finira par s’engager dans l’Éducation nationale en y exerçant la profession de professeur des écoles.

Mais comme vous l’aurez compris, un nouveau changement de métier est de nouveau intervenu et c’est à celui-ci que je me suis intéressé…

Après deux années de formation à l’Université de Nantes, Thierry s’engage dans une voie méconnue, celle des raconteurs des Histoires de Vies.

C’est suite à cette formation que Thierry quittera Saint Nazaire à la recherche d’un « cadre de vie magnifique » et décidera de s’installer à Béganne, avec comme élément de décision, le fait que les Bégannais disent bonjour spontanément et même aux inconnus…

Désormais installé au village de Proust, Thierry développe son activité de raconteur de vie, à ne pas confondre avec le nègre qui tait son nom. Sa volonté est de se mettre au service des gens pour les aider à mettre en page un chapitre de leur vie, que l’on ait 26 ou 80 ans.

À ne surtout pas confondre avec une thérapie, cet acte relève de la démocratisation de l’autobiographie. Ainsi, l’écriture n’appartient plus aux intellectuels, mais bel et bien à chacun, car comme l’explique Thierry, le savoir est détenu par chacun.

Ainsi, ce métier est centré sur l’importance de la rencontre, la découverte du parcours d’autrui avec la part d’inattendu que cela révèle.

La durée du projet est aussi personnelle que la vie qu’il raconte. Mais notre raconteur de vie tient tellement à être le plus fidèle possible aux propos recueillis, qu’il lui faut entre 6 et 8 heures pour écrire 1 heure d’entretien. Le P’tit Bégaon a été séduit par cette rencontre et cette approche de l’Homme, il semble bien qu’à écrire un chapitre de sa vie avec Thierry, permette à beaucoup d’en débuter un deuxième…

Santé, amitié et partage !

« Biographe de Monsieur et Madame Tout-le-monde »